Le corps du dauphin adapté à la nage

Les dauphins ont un corps parfaitement adapté à la vie aquatique.

Une forme fuselée, hydrodynamique

Un corps hydrodynamique

Afin de faciliter leur déplacement dans l'eau, le corps est en forme de torpille et toutes les parties saillantes ont disparu.
• Le pavillon auditif est inexistant et le canal auditif se présente comme un simple trou d'aiguille sur le côté de la tête.
• Les mamelons sont placés au fond d'une fente et ne font saillie que lors de l'allaitement.
• Chez le mâle, sauf pendant l'érection, le pénis est complètement rétracté à l'intérieur du corps.

Des nageoires adaptées à toutes les conditions

Les dauphins sont contraints de venir respirer régulièrement à la surface. Par conséquent, leurs déplacements s'effectuent principalement de bas en haut, et inversement.
La nageoire caudale horizontale est l'outil idéal pour ces mouvements, puisqu'elle sert à la propulsion.
Les nageoires pectorales jouent, quant à elles, un rôle essentiel dans la stabilisation et l'orientation. Chez les dauphins de rivière, qui doivent souvent évoluer dans des espaces restreints, elles sont sensiblement plus développées que chez la plupart des dauphins océaniques, car elles participent à de fréquents changements de direction.
Enfin, l'aileron dorsal sert, lui aussi, de stabilisateur.

Aileron dorsal pour la stabilisation, Nageoire caudale pour la populsion, Nageoires pectorales pour la stabilisation et l'orientation

Une peau à géométrie variable

Pour faciliter la nage, la peau des dauphins a perdu sa pilosité pour devenir lisse et glissante. Elle est constituée d'un épiderme lisse et élastique et d'un derme parcouru de nombreux orifices, afin d'éviter la formation de tourbillons ou de turbulences pouvant freiner les déplacements.
De plus, les cellules de la peau sécrètent de minuscules gouttes d'huile, véritable lubrifiant qui permet aux dauphins de mieux glisser dans l'eau.

Cependant, toutes ces particularités n'expliquent pas, à elles seules, les extraordinaires pointes de vitesse des dauphins, capables de nager à plus de 50 km/h ! A ce jour, l'homme ne parvient pas à expliquer une telle performance.